Informations générales

Financer des projets innovants de démonstrateurs et briques technologiques pouvant aller à l’échelle 1 dans le domaine de la chimie, des biotechnologies, des matériaux et des biocarburants, afin de permettre le développement de produits biosourcés non alimentaires et de biocarburants avancés, tout en réduisant les impacts sur l’environnement.

L'édition 2019 est terminée.

Conditions particulières

- Entreprises ;
- Organismes de recherche.

Les bénéficiaires devront s'organiser en consortium (5 partenaires maximum).


Développement de procédés et de produits biosourcés éco-conçus présentant de nouvelles fonctionnalités et/ou des performances techniques supérieures, ou au moins équivalentes, à leurs homologues d’origine biosourcée, pétrochimique et minérale. 

Les projets attendus devront cibler le développement d’un (ou plusieurs) produit(s) suivant(s) :
- molécules intermédiaires,
- polymères,
- solvants,
- tensioactifs,
- lubrifiants,
- peintures,
- colles,
- plastiques,
- matériaux composites intégrant des résines et/ou fibres végétales (lin, chanvre, bois, etc.).

La priorité est donnée aux projets améliorant la gestion de la ressource, notamment par la prise en compte de l’ensemble du cycle de vie des produits développés dans le cadre du projet, dès leur éco-conception, pendant leur phase d’utilisation, et jusqu’à la gestion des déchets en résultant.

Le coût total du projet devra être de 2 millions d’euros minimum.

Les projets devront :
- contribuer à mettre sur le marché de nouveaux produits biosourcés et biocarburants compétitifs et éco-conçus. Les produits développés devront présenter des bilans énergétiques et environnementaux avantageux par rapport à des solutions de référence et devront s’intégrer dans une démarche d’économie circulaire ;
- être portés par des entreprises capables d’industrialiser ou de commercialiser, à terme, les technologies ou produits développés dans le cadre du projet, telles que par exemple des chimistes, des papetiers, des agro-industriels, des entreprises de la seconde transformation du bois, des équipementiers ;
- viser notamment la valorisation de biomasses produites sur le territoire national (métropole et DOM COM) pouvant constituer de nouveaux débouchés pour les producteurs agricoles, aquacoles et forestiers.

Aide apportée

Subvention ou avance remboursable dont le montant dépendra du type de bénéficiaire et du type de projet.

Aucune aide de moins de 200 000 € ne sera attribuée à un partenaire de type Grande Entreprise.

Type d'aide

Subvention

Organisme

ADEME

Montant total

Voir avec l'organisme

Départements concernés