Skip to content

Transformer votre Pitch Deck en succès

” Un investisseur est un bourreau d’informations et de métriques. Il veut tout savoir sur vous, et y arrivera dans tous les cas avec ou sans votre aide. Il est donc primordial de s’en tenir à la stricte vérité lors des nombreux échanges et présentations que vous aurez à lui faire. “

Il ne faut pas se perdre dans un pitch deck trop long et trop riche en informations. Chaque slide doit apporter un élément d’argumentation clair et précis explicitant pourquoi votre projet mérite d’être financé.

L’investisseur Guy Kawasaki propose de suivre la règle des “10/20/30” pour réaliser un pitch deck calibré pour la réussite d’une levée de fonds.

Selon lui, un pitch deck doit pour lui être composé de 10 slides, nécessitant 20 minutes de présentation orale et utiliser une police de caractères égale ou supérieure à 30. Ce principe des “10/20/30” donne une tendance à suivre pour ne pas construire un pitch deck trop éloigné des attentes des investisseurs.

Lorsque vous réalisez une levée de fonds pour la première fois, votre projet entrepreneurial est encore à un niveau de développement balbutiant et précaire. Il n’est donc pas nécessaire d’être trop exhaustif sur votre produit car il peut être amené à évoluer. Il n’est pas non plus nécessaire de réaliser un plan de financement trop complexe comprenant trop de variables planifiées.

Une start-up est un modèle d’entreprise précaire en recherche d’un business rentable et reproductible.

Transformer ou fausser volontairement des informations

Un investisseur est un bourreau d’informations et de métriques. Il veut tout savoir sur vous, et y arrivera dans tous les cas avec ou sans votre aide. Il est donc primordial de s’en tenir à la stricte vérité lors des nombreux échanges et présentations que vous aurez à lui faire. Ainsi, il n’est pas approprié dans votre quête de levées de fonds d’essayer d’embellir grossièrement un chiffre ou d’omettre de donner des informations.

Il faut argumenter toutes vos slides à l’aide de données tangibles. Il est préférable de réaliser un pitch deck de 10 slides bien argumentées plutôt que 15 ou 20 slides mal argumentées où l’objectif aura été uniquement de faire du remplissage et faire figurer les éléments que l’on donne comme référence. Par exemple si vous avez des partenaires, il faut qu’ils soient stratégiques pour votre start-up, dans le cas contraire il n’y a aucun intérêt à les faire figurer.

Les investisseurs aiment les équipes de fondateurs intelligents qui ont la capacité d’être performants et percutants dans la présentation de leur deck tout en dégageant de la convivialité et en démontrant des personnalités ouvertes aux autres.

La slide du business model n’est pas assez élaborée

Souvent, la slide du business model est la moins élaborée, et pourtant c’est l’une des diapositives les plus importantes. Vous pouvez avoir une excellente idée, mais cela ne suffit pas si vous aspirez à la construction d’une grande entreprise.

Une start-up étant une entreprise en recherche de business model reproductible, ce dernier doit être simple, compréhensible rapidement et se focalisant sur une source de revenu. Par exemple, les plateformes comme Airbnb se financent sur un élément : la commission (pourcentage) de la location d’un bien immobilier pour une période courte.

Les erreurs les moins courantes

Les entrepreneurs ne disent pas assez qui ils sont réellement : ne jouez pas un rôle !

La présentation d’un pitch deck doit être un moment unique pour montrer qui vous êtes et pourquoi par votre culture d’entreprise, les compétences et les personnalités qui composent votre team vous pouvez faire mieux que vos concurrents.

Utilisez une argumentation et l’humour qui vous correspondent. Tout ce qui est dit et explicité dans votre pitch deck doit réellement montrer qui vous êtes (culture d’entreprise, ambition et vision etc…) Ne réalisez pas un pitch deck semblable à tous les autres faisant de vous un simple clone d’autres entrepreneurs sur votre marché.

Les entrepreneurs ne montrent pas assez de quoi ils sont capables : ayez confiance en vous !

Une autre faiblesse due à la relative jeunesse du projet entrepreneurial est le fait qu’il faille être en mesure de le défendre corps et âme, très rapidement. Il faut accepter que le pitch deck soit votre reflet durant les prochains mois. Rassurez-vous ! Un pitch deck est un travail de longue haleine où vous aurez à ajuster et calibrer vos arguments pour les rendre plus pertinents.

Pour réellement avoir un impact sur votre auditoire, n’hésitez pas à revenir régulièrement sur votre pitch deck. Pour ce faire, il est important de laisser reposer votre travail puis d’y revenir plus tard avec de nouvelles idées et de nouveaux arguments. La simplicité de votre présentation et la faisabilité de votre projet seront ainsi améliorées.

Nos astuces pour garantir le succès de votre pitch deck

Il est important d’être bien entouré et de ne pas hésiter à présenter son pitch deck à son entourage et des personnes extérieures. Vous aurez ainsi un avis neutre et une prise de recul nécessaire pour être le plus impactant possible lorsque vous le présenterez de nouveau.

Chaque information ou argument utilisé dans votre pitch aura son importance. Les erreurs formulées précédemment doivent être analysées et vous devrez en tenir compte afin de réaliser un pitch deck qui vous permettra de passer les étapes suivantes dans votre levée de fonds.

LIVRE BLANC
L’ESSENTIEL POUR LEVER DES FONDS

Vous découvrirez dans ce livre blanc, l’essentiel à savoir pour lever des fonds quelles que soient votre maturité et vos ambitions.